Infinite Voyages Asia

Infinite Voyages Asia

Risques sanitaires, sale temps sur l'Asie.

Sale temps sur l’Asie du sud-est en général concernant la santé et la sécurité des voyageurs.

Petit tour des risques :

 

Au Vietnam, le gouvernement renforce le contrôle de toutes les volailles importées dans le pays suite à la résurgence du virus H5N1 dans 20 provinces. Le virus serait responsable d’au moins 61 décès depuis 2003.

 

L’Indonésie n’est pas en reste, où l’on a annoncé le 11 août à Jakarta le décès d’un homme de 37 ans dû à ce même virus. C’est la 9ème victime depuis le début d’année dans ce pays qui déplore 159 morts depuis 2003.

 


 

En Thaïlande, alors que les conclusions des autopsies des sœurs Bélanger se font toujours attendre, une québécoise, résidente du même hôtel où les deux sœurs ont trouvé la mort rapporte avoir présenté des symptômes semblables à ceux qu’auraient subis celles-ci à peine deux semaines avant que le drame ne se produise La jeune femme raconte son expérience dans le Journal de Montréal.

Elle considère qu’elle l’a échappé belle : « Je parlais à mes parents et je leur disais « je suis en train de mourir !» J’étais tellement malade a-t-elle raconté. « J’avais des déchirements dans le ventre, c’est ce que je ressentais. C’est là que j’ai commencé à me tortiller dans mon lit, juste avant d’être malade » a confié Valérie. Ajoutant que c’était plus virulent que tout ce qu’elle avait pu vivre dans le passé. « J’ai d’autres amis qui ont été sur l’île et qui ont aussi été malades. J’ai trouvé vraiment étrange que ça se produise sur la même île, en particulier dans le même hôtel (le Palms Residence de Koh Phi Phi). Ca m’a vraiment fait peur."

 

 

 

 

Voir mon article précédent sur cette affaire : http://www.infinite-asia.net/blog/lire-article-702774-9373787-mysterieux_deces_a_koh_phi_phi.html

 

 

Au Cambodge, une soudaine flambée d’une forme virulente de la maladie « pieds-mains-bouches » qui touche les enfants a provoqué la fermeture anticipée des écoles maternelles et primaires afin d’empêcher la propagation sur virus.

Au moins 54 enfants, la plupart âgé de moins de 3 ans sont morts depuis le mois d’avril. La Thaïlande a renforcé ses contrôles aux frontières avec le Cambodge où des familles tentaient de se réfugier avec leur enfants afin d’être sûrs de bénéficier de meilleurs soins. En effet, l’OMS a découvert que l’utilisation de stéroïdes lors du traitement, avait aggravé l’état des patients, dont les symptômes incluent une forte fièvre et des problèmes respiratoires.

 

Quelques conseils :

 

En conclusion, et sans verser dans la paranoïa, il serait sage d’éviter l’hôtel Palms Residence de Koh Phi Phi où l’on soupçonne l’emploi de produits insecticides ayant pu provoquer de fortes réactions allergiques. (Mais il ne s’agit là que d’une hypothèse, en revanche, l’hôtel, lui est bien identifié).

 

Au Vietnam ou en Indonésie, évitez de manger des volailles surtout dans les échoppes de rue où l’hygiène laisse souvent à désirer.

 

D’une façon générale ne buvez que de l’eau en bouteille que vous aurez ouverte vous-même. Evitez bien entendu les glaçons dans vos boissons. Protégez-vous au maximum des piqûres de moustiques : la dengue n’est pas toujours bénigne loin de là !

 

 

Renseignez-vous avant votre départ auprès de votre médecin traitant. S’il est vrai qu’aucun vaccin n’est exigé à l’entrée du territoire ce n’est pas pour autant que certains ne sont pas fortement recommandés d’autant si vous prévoyez un séjour assez long, dans des zones rurales ou durant la mousson.

 

Cela peut être le cas pour l’encéphalite japonaise, l’hépatite A, la fièvre typhoïde ou la rage.

 

 

Dans tous les cas, respectez les consignes de bases de l’hygiène en vous lavant régulièrement les mains, évitez les eaux stagnantes, lavez les fruits, etc.

 

Ne faites jamais l’impasse sur une bonne assurance santé/rapatriement. L’économie serait minime alors que le bénéfice est très important.

 

Si vous faites partie de ceux qui comptent sur l’assurance incluse dans leur carte de crédit, renseignez-vous auprès de votre banque pour en connaître les modalités…et achetez votre billet avec cette même carte pour pouvoir faire jouer l’assurance, le cas échéant !

 

Votre voyagiste vous communique votre contrat d’assurance à l’achat de votre billet d’avion.

Notez bien le numéro de la police ainsi que les coordonnées indispensables pour contacter votre assureur. Si vous le pouvez, laissez ces coordonnées à un membre de votre famille en France. En cas de pépin, ils peuvent se charger du premier appel ou vous transmettre les coordonnées si vous les avez perdues.

 

N’hésitez pas à consulter le site

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/

qui vous donnera les derniers conseils et avertissements sur votre destination en ce qui concerne les risques sanitaires ou politiques ainsi que les dernières informations sur d’éventuels évènements climatiques.(Inondations actuelles aux Philippines par exemple).

 

Enfin, Internet regorge de forums de discussions où des voyageurs fraîchement rentrés partagent leurs expériences. Il y a à prendre et à laisser, mais il n’est pas difficile de recouper les informations pour vérifier si elles sont fiables.



13/08/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres