Infinite Voyages Asia

Infinite Voyages Asia

Deuxième aéroport à Koh Samui ?

Koh Samui, deuxième île en matière de fréquentation touristique en Thaïlande planche sur l’ouverture d’un deuxième aéroport au sud de l’île. En effet, le premier aéroport situé près de Chaweng est non seulement proche de la saturation mais surtout privé. Longtemps réservé à la seule compagnie aérienne Bangkok Airways, des accords ont été trouvés avec la Thaï International Airways ou Silk Air (filiale de la Singapore Airlines) mais cette situation de monopole contraint d’autres compagnies aériennes comme Air Asia et la future low cost Smile Air à se rabattre sur l’aéroport de Surat Thani sur le continent obligeant les voyageurs à un post-acheminement rallongeant la durée du voyage (1h15 jusqu’au port et 1h30 jusqu’à Koh Samui).

 


Salles d'embarquement aéroport de Koh Samui.

 

Un aéroport public permettrait à tous d’atterrir directement sur l’île et probablement de faire baisser les prix sur cette destination très populaire.

 

Que de chemin parcouru depuis une vingtaine d’années, quand le touriste lambda (et plus souvent "routard") arrivait à Surat Thani en bus ou mini van, prenait le bateau pour Nathon et enfin un tuk-tuk pour rejoindre la plage de ses rêves.

Aujourd’hui sur l’île, les premiers avions atterrissent vers 6h30 et les derniers décollent vers 22h et il suffit de loger sur Chaweng nord pour assister, toute la journée au ballet incessant des avions juste au-dessus de vos têtes.

 

Quand on voit le développement de l’île, on peut se prendre à regretter le temps ou la rue principale de Chaweng n’était même pas goudronnée, où la quasi-totalité des hôtels se composait de petits bungalows sur la plage, le plus souvent sans air conditionné et malgré les fréquentes coupures d’eau et d’électricité, l’île était un petit paradis pour routards un peu fauchés qui pouvaient passer jusqu’à plusieurs mois sur l’île en allant régulièrement en mini vans renouveler leur visa à la frontière Malaisienne.

 

Vue de la mer, la plage de Chaweng n’était encore qu’une immense cocoteraie. En fin d’après-midi,  on déambulait pieds nus dans la rue principale en choisissant le petit restaurant dans lequel on passerait la soirée à regarder un ou deux film piratés, avant de finir la soirée – déjà – dans la première version du mythique Reggae Pub.

 

Contrairement à Phuket, déjà fortement développée, Koh Samui faisait figure de havre de paix.

 

Bien sûr, le développement de l’île est une bénédiction pour la population locale qui ne doit pas être mécontente d’avoir troqué une horde de routards contre un tourisme plus familial et surtout plus fortuné. Une école hôtelière s’est ouverte pour faire face à la demande de personnel qualifié. Les grandes marques ont installé des boutiques climatisées, les cinq étoiles se multiplient  et une nouvelle génération de retraités occidentaux vient couler des jours heureux sur l’île…mais tout de même, nous sommes quelques uns à être heureux d’avoir connu le Koh Samui d’antan



15/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres