Infinite Voyages Asia

Infinite Voyages Asia

Décès des soeurs Bélanger à Koh Phi Phi, une nouvelle piste.

Suite aux autopsies et examens toxicologiques pratiqués sur les corps et les tissus des deux sœurs Noémi et Audrey Bélanger qui ont trouvé la mort en juin à Koh Phi Phi dans des circonstances mystérieuses, une nouvelle hypothèse vient de voir le jour. Révélée par le Phuket Wan Tourism News et d’après Radio-Canada et l’émission « Enquête », leur décès pourrait être lié à une intoxication au DEET.

Le diéthyltoluamide (DEET) est un ingrédient courant dans les produits anti-moustiques. Selon les dernières informations, les deux jeunes femmes auraient consommé un « cocktail » qui fait fureur auprès des jeunes pour ses propriétés « euphorisantes » composé de sirop contre la toux (pour la codéine), de Coca-cola, de feuilles de kratom et de DEET. L'autopsie a mis en évidence une forte concentration de ce produit dans le corps des jeunes femmes.

 

Un dosage trop important de DEET dans les boissons ingérées par les jeunes femmes âgées de 20 et 25 ans  pourrait leur avoir été fatal.

 

Ceci, n’est encore qu’une hypothèse qui semble peu convaincante et il faudra encore attendre plusieurs mois pour obtenir les conclusions définitives des autopsies pratiquée à Bangkok ainsi qu’au Canada.

 

Les deux sœurs avaient été retrouvées sans vie dans leur lit par une femme de chambre. Les victimes avaient vomi, leurs ongles et leurs lèvres étaient bleus et elles présentaient une éruption cutanée. L’incident est survenu au Phi Phi Palms Residence le 15 juin dernier.

 

Noémie et Audrey Bélanger


La famille des victimes de Koh Phi Phi ainsi que certains journalistes ont du mal à croire à cette version des faits même s’il est connu que certaines personnes ont effectivement déjà utilisé cette substance (le DEET) pour se suicider. Certains médias mettent en cause les autorités qui ne seraient pas très empressées de faire toute la lumière sur cette affaire bien que celles-ci s’en défendent. Quant à la famille, elle pense que les jeunes femmes n'auraient pas pris le risque de boire un tel cocktail et que celui-ci pourrait leur avoir été servi à leur insu.

 

A noter que deux brésiliens qui s’étaient lié d’amitié avec les deux sœurs et qui ont été les derniers à les voir en vie sont toujours recherchés pour interrogation. INTERPOL pourrait d’ailleurs être appelé à intervenir.

 

A noter encore que cette affaire est d’autant plus mystérieuse qu’elle présente des similitudes avec des incidents survenus dans le même hôtel il y a trois ans mais aussi avec des décès tout aussi inexplicables à Chiang Mai.



05/09/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres